EXERCICE PRATIQUE: 3 façon de stimuler nos hormones du bien-être

1 juin 2021

Il existe heureusement différentes manières de produire naturellement ces hormones, qui caractérisent les états de bien-être et qui favorisent la santé. Ici, nous allons en découvrir Trois.

1. Nourrissez-vous d’odeurs et de saveurs

La science a démontré l’influence de l’odorat sur le comportement humain. Portez régulièrement votre attention sur votre intelligence olfactive, en différentes situations. Prenez le temps de humer les fruits, les aliments avant de les porter à votre bouche. Choisissez les parfums naturels ainsi que ceux des huiles essentielles qui, en plus de stimuler les endorphines, ont des vertus thérapeutiques spécifiques. Par exemple : La lavande est calmante et analgésique ; L’huile essentielle d’ylang ylang est tranquillisante et euphorisante, voire aphrodisiaque ; La cannelle est tonique et digestive ; L’orange douce et décontractante, sédative.
. Le nez et la langue sont complices pour nous permettre de découvrir cette variété infinie de saveurs que la nature met à notre disposition. Quel que soit l’aliment : chocolat, fruit, légume, un bon petit plat… Prenez le temps de l’accueillir ! Regardez, touchez, humez, goûtez, savourez…   Savourer par tous les sens. Les hormones du plaisir se mettent alors à danser pour vous procurer des moments uniques de bonheur. 
D’une manière générale, soyez attentif à votre alimentation, à son équilibre, à sa qualité nutritionnelle. Le mode méditerranéen est particulièrement recommandé pour la santé. Éliminez le plus possible les produits industriels contenant d’innombrables adjuvants artificiel (souvent des perturbateurs endocriniens). Privilégiez le naturel. Prenez le temps de manger, de savourer, de partager. Ne traitez pas de soucis, de problèmes au cours de vos repas. Faites de vos repas des moments de partage, de plaisir, de calme, de joie. Dans ces conditions, vous êtes assurées que les hormones du bien-être s’inviteront à votre table.

2. Faites-le plein de la vitamine verte

Nous connaissons bien l’expression « se mettre au vert ». Elle serait née au XVIème siècle où déjà beaucoup de citadins cherchaient à quitter la ville pour se mettre « au vert », à la campagne, pour s’éloigner des soucis de la vie quotidienne. Il est important de se donner régulièrement l’occasion d’aller marcher ou courir dans la nature, de la contempler. C’est une manière simple de faire le plein de « vitamine V », qui favorise la production des hormones du bien-être dans notre corps. Les observations scientifiques ont mis en évidence l’effet bénéfique sur la santé et le bien-être, du contact avec la nature. Aussi, donnez-vous régulièrement l’occasion de marcher dans la nature, de respirer, de contempler sa beauté. C’est une manière simple de faire le plein de « vitamine V ». Vous favorisez ainsi la production des hormones du bien-être dans votre corps et la santé. 

3. Pratiquez le rire

Chez les Amérindiens, un sorcier comique soignait en faisant rire la personne malade. Hippocrate, le père de la médecine moderne, considérait le rire comme un remède. Les bienfaits du rire sont aujourd’hui confirmés par les chercheurs. Dans de nombreux hôpitaux, les clowns interviennent pour apporter le sourire et la joie aux patients, aux familles et aux soignants. Le médecin indien Mandam Kataria est à l’origine du 1er centre du rire à Bombay, en 1995. Comme l’indique le titre de son livre, il est bon de « rire sans raison ». Il a développé des techniques du rire en observant les enfants. Avec son épouse il a développé le Yoga du rire, qui se propage un peu partout dans le monde. Rire sans raison active l’oxygénation de notre organisme, fortifie le diaphragme, stimule les organes internes. Il s’accompagne de la sécrétion des endorphines, qui caractérisent les état d’euphorie. Le rire a donc des actions très bénéfiques sur la santé et sur le moral. Il permet notamment de synthétiser de la sérotonine, l’hormone qui régule notre humeur et lutte contre la dépression. Riez pour être heureux ! Comme la respiration, le rire favorise la bonne oxygénation des organes et favorise la libération des hormones du bonheur. Plus spécifiquement, il a un impact bénéfique sur l’appareil digestif. Les mouvements du diaphragme - le muscle de la respiration - couplés à ceux des abdominaux produisent un massage des organes digestifs, une réduction des tensions dans l’abdomen et des blocages émotionnels. Le rire est désormais utilisé dans les soins médicaux, notamment dans certains services de cardiologie. Il est temps de libérer votre sens du rire et de l’humour. Saisissez toutes les occasions de rire avec les proches, avec les collègues de travail, avec les enfants...

Pour en savoir plus : « Les hormones du bien-être », Karim Reggad,  Editions Josette Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

bookphone-handsetcalendar-full linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram